?

Log in

No account? Create an account
 
 
14 juillet 2008 @ 13:38
Je suis en train de songer à me créer le blogue secret de ma thèse. Bref, d'écrire ma thèse dans un blogue privé. Je suis incapable de tenir un carnet de notes même si je m'achète le plus beau possible et je suis incapable d'écrire au quotidien dans un traitement de texte. Je prends souvent des notes sur des bouts de papier et je les perds. Je me demande seulement quelle plateforme je devrais utiliser. Sans doute que je vais m'ouvrir un compte sur Livejournal.

Et puis, je songe aussi à me remettre à un texte que je travaille depuis longtemps. Il est temps que je devienne plus sérieuse.
 
 
14 juillet 2008 @ 19:24
Ceci est une entrée de fière de vivre, j'avertis les âmes sensibles aux passions que peut exprimer un être humain envers lui-même. Je suis tellement heureuse de mon idée de blogue de thèse que je ne porte plus par terre! J'avais besoin d'un système d'écriture et d'organisation dans lequel je suis confortable et le blogue me va à merveille. Je suis à nouveau motivée à travailler sur ma thèse depuis la semaine dernière. Il ne me reste plus qu'à être de nouveau très motivée à lire pendant de longues périodes. Je deviens une petite nature, c'est grave. Simon me disait l'autre jour qu'il lisait facilement pendant six heures de suite et ça m'a troublée! Je me rappelle une époque où j'étais faite plus solide! Je suis tellement moins endurante pour de longues séances de lecture sans arrêt. Je vise très très bientôt cinq heures de suite, très bientôt six heures et bientôt sept heures! Il faut toujours essayer de dépasser un peu ses objectifs.

Un grand moment aujourd'hui fut la rédaction d'une phrase pour la thèse, ou au moins pour l'examen doctoral. Une ligne qui fait ma journée! J'ai eu l'impression en l'écrivant que toutes mes idées venaient de se lier entre elles d'un coup. La phrase commence comme plusieurs autres par « L'événement est... ». Il faudra un jour que je trouve le moyen de lier dans un vrai texte toutes ses phrases construites de la même manière.

L'« effondrement psychologique » et les séances d'introspection à la poubelle! J'ai du travail, moi!